jeudi 25 mai 2017

Throwback Thursday - Une maman exceptionnelle

Bonjour à tous !

Le Throwback Thursday est un rendez-vous repris par Betty Rose Books sur son blog. Les consignes sont très simples: chaque Jeudi, nous devons proposer un livre en accord avec le thème que Betty Rose Books nous aura concocté. Le but est d'enrichir notre Wish List en découvrant le choix des autres Bloggeuses!

Je tiens à préciser que toutes les images liées au Throwback Thursday proviennent du blog de Betty Rose Books.
Cette semaine, le thème est Une maman exceptionnelle.

Pour l'occasion, voici le livre que j'ai choisi:


Le voleur de brosses à dent
Eglantine Eméyé
A l'occasion de la Fête des Mères ayant lieu Dimanche, c'est un joli thème que nous propose Bettie aujourd'hui. Mon choix s'est très vite porté sur ce livre que j'ai lu tout récemment. Voici un témoignage bouleversant écrit par une maman soucieuse d'offrir à son enfant présentant des troubles du spectre autistique un quotidien digne de ce nom. Un récit qui pointe du doigt tout le courage nécessaire aux parents d'enfants handicapés pour s'en sortir.

En résumé: Samy n'a jamais été un bébé comme les autres et ne sera jamais un enfant comme les autres. Il aurait fait à la naissance une série de petits AVC qui provoqueraient des sortes de court-circuit dans son cerveau sous forme de crises d'épilepsie. J'emploie ici le conditionnel car cela a été présenté sous forme d'hypothèses lorsque la maman était en quête de réponses. Désormais, son comportement pourrait être affilié aux comportements typiques des enfants autistes mais aucun diagnostic n'a été posé. Le résultat est que Samy communique très peu, qu'il se frappe, qu'il ne dort pas la nuit. Un long combat pour sa maman qui ne cesse de partir à la recherche de solutions pour apaiser son fils.

Mon avis: Ce témoignage fut pour moi un coup de coeur. L'écriture est simple et pourtant si douce. On ne peut qu'avoir la gorge serrée par l'émotion au fil de la lecture et qu'admirer le courage et la force dont doit faire preuve Eglantine Eméyé au quotidien. Si le thème vous plaît, je vous encourage vraiment à y mettre le nez dedans!

Belle semaine!

dimanche 21 mai 2017

Agatha Raisin enquête: remède de cheval, tome 2 - M.C Beaton

En résumé.

Notre apprentie détective Agatha Raisin pensait enfin pouvoir se reposer dans son pimpant cottage de la campagne britannique après son enquête mouvementée suite au meurtre d'un des habitants du village. Eh bien... C'est encore raté! La voilà de retour de vacances, ayant une fois de plus échoué dans son entreprise de séduction de James Lacey, le charmant voisin. Il en fallait quand même plus pour déstabiliser notre quinquagénaire: non seulement un nouveau vétérinaire vient de s'installer à Carsely mais en plus il est très attirant, à tel point que toutes les habitantes se sont trouvées subitement un animal de compagnie pour aller faire du gringue au nouveau venu. Et Agatha n'est pas en reste. Seulement voilà, quelques temps après son arrivée, le bourreau des cœurs est retrouvé mort alors qu'il était en train d'opérer un cheval d'une propriété voisine. Meurtre? Accident? Une nouvelle aventure pour Agatha, cette fois-ci accompagnée de James Lacey...

Mon avis.

Il y a quelques semaines, j'avais été déçue par le première tome de la série des policiers de M.C Beaton. J'ai tout de même persévéré puisque mon amoureux m'a offert pour Noël les quatre premiers tomes, ceux qui sont édités en français. J'avais craqué sur eux à cause des couvertures que je trouve absolument sublimes. Mais aussi parce que ce projet d'associer humour et policier me plaisait bien. J'imaginais quelque chose de frais mais avec du suspense et de l'aventure.

Ce deuxième tome correspond davantage à mes attentes. Je trouve l'intrigue plus entraînante, plus vive, la preuve, je l'ai lu en deux jours car j'avais envie de connaître la suite. Les passages consacrés aux difficultés qu'Agatha éprouve pour s'intégrer dans son nouveau chez elle sont remplacés par des scènes d'action, des petites anecdotes qui font que l'on s'ennuie moins. L'enquête en elle-même a également plus de consistance et est mieux bâtie. Le suspense est présent alors qu'il était inexistant dans le premier opus. Ici, on peut se douter de l'assassin mais il y a des rebondissements, des conversations qui nous font dire "Et si finalement ?" Ce roman aux allures de feel good book respecte tout de même les codes du policier. Si je reste dans les points positifs, j'ai aussi apprécié la relation qu'elle noue avec son mignon voisin. Je ne vous dévoilerai rien ici mais je trouve que ça rajoute un petit quelque chose et ça se marie bien avec le reste de l'histoire.

Cependant, quelques points noirs demeurent (il semblerait qu'Agatha Raisin n'ait pas d'Eau Précieuse dans sa trousse de toilette). Cette petite vanne qui craint et que les moins de 25 ans ne pourront pas comprendre est une illustration du niveau d'humour qui parcourt le livre - quelque chose de pas très subtile. On sent bien que l'un des projets de l'auteur était de faire rire ses lecteurs. C'est tout à fait louable de sa part de penser à nous mais j'aurais préféré sur ce coup-là, garder mes larmes et mon désespoir. Certaines scènes sont là uniquement dans le but de faire rire, ce qui les rend superficielles et donc ça ne marche pas (à ceux et celles qui ont déjà lu le livre, je pense notamment à la scène des lavabos). Une autre scène où elle se fait avoir par l'un de ses anciens concurrents me vient également en tête. Il s'agit d'une scène qui dure à peine quelques pages et on ne comprend pas bien son intérêt puisqu'elle est balayée en début de livre et n'a pas grand rapport avec le reste de l'histoire - à part le lien entre cet homme et le vétérinaire question morale.

De façon générale, ces points noirs ont efficacement été évacués par l'Eau Précieuse puisque je ressors de ma lecture avec un sentiment plutôt positif et j'ai hâte de me plonger dans le troisième tome de la série, même si j'ai un peu peur que ça finisse par devenir redondant (ce ne sera donc pas pour tout de suite).

D'un coup d’œil, les plus, les moins.

+ Se rapproche des codes du policier
+ Une intrigue mêlant suspense, vivacité, sentiments, manipulation, tout pareil qu'un épisode des Feux de l'Amour

- Des scènes en plaqué humour ou en plaqué aventure dont l'intérêt est à approfondir (elles se rapprochent plus du vert de gris que du cuivre étincelant).

Dernières infos.

Ce deuxième tome date de 1993 pour la version originale et compte 266 pages.

Ma note.
Challenges.

Cette lecture me permet d'avancer dans ces challenges:
Défi lecture 2017 - Consigne 17: un livre avec un chat sur la couverture (16/80)

samedi 13 mai 2017

Le crime de l'Orient-Express - Agatha Christie

En résumé.

Hercule Poirot, le détective que le talent a rendu célèbre vient d'achever sa mission en Syrie et compte bien passer quelques jours à Istanbul avant de reprendre la route. Mais les affaires le rattrapent et il doit d'urgence rejoindre Londres. Il peut in extremis monter à bord de l'Orient Express, train mythique qui traverse toute l'Europe jusqu'à Calais. Fait plutôt extraordinaire, la rame d'ordinaire vide pour la période hivernale est bondée. A peine ses passagers ont-ils traversé quelques villes qu'ils sont immobilisés à cause de grosses chutes de neige. Pour en rajouter à ce décor quelque peu angoissant, l'un des voyageurs est tué en pleine nuit. L'assassin est forcément dans le train, il n'en fallait pas plus à Hercule Poirot pour se mettre à ses trousses!

Mon avis.

Avec les Dix petits nègres ou Mort sur le Nil, voici un autre classique du genre policier! Je l'avais lu il y a quelques années mais j'en ai oublié l'intrigue au fil du temps. Je suis donc ravie de m'être replongée dans les réflexions de génie d'Hercule Poirot.

Il y a quelques mois, j'avais lu L'Homme au complet marron du même auteur et j'étais ressortie un peu déçue de ma lecture car je me suis sentie perdue au milieu de tous les personnages et de toutes les alliances qui s'étaient nouées entre eux. Cette expérience un peu frustrante m'a servi de leçon puisque cette fois-ci je me suis armée d'un calepin et d'un crayon et j'ai noté qui étaient les personnages. Car comme dans tout bon policier, la liste des suspects est longue et il est très facile de se noyer dans le flot de détails. C'est une initiative que j'ai prise au beau milieu du livre, je n'ai pas eu le courage de relire les premières pages et suis allée voir sur Internet la liste des personnages. Je me suis un peu spoilée car je suis tombée sur des éléments que je n'étais pas censée connaître à ce stade de l'histoire. Un peu dommage mais cela n'a pas empêché la surprise à la toute fin du livre.

Je trouve que le récit de l'enquête est extrêmement bien structuré, tout comme les pensées de Poirot. En effet, les témoignages des différents passagers sont bien séparés les uns des autres, une liste des identités/mobiles/alibis est dressée en milieu de lecture, les arguments sont présentés de façon claire, à tel point que je n'ai quasiment pas eu besoin de ma petite liste. C'est vraiment très appréciable de pouvoir compter sur cette architecture pour des lecteurs comme moi qui sont vite perdus et qui ont du mal à se représenter mentalement les personnages. En effet, je m'aperçois de plus en plus que je lis les descriptions qui accompagnent habituellement chaque personnage mais je ne prends pas le temps de construire leurs images dans ma tête (alors que j'ai une mémoire visuelle), ce qui fait que je finis par me mélanger les pinceaux entre tous ces noms derrière lesquels je ne mets pas de visages.

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue en elle-même que je trouve claire, traitée avec intelligence, sans fioriture. Nous sommes vraiment sur du policier pur et dur, sur le déroulement d'une enquête de A jusqu'à Z. Poirot est érigé en héros, faisant de ses acolytes le Dr Costantine et Mr Bouc des petits joueurs, aux réflexions un peu bêtes et qui ne vont pas bien loin dans leurs analyses. Ils semblent être là plus pour donner la réplique à notre homme providentiel que pour l'aider dans la découverte du meurtrier. Cela ne m'a pas vraiment dérangé car le cœur de l'histoire n'est pas là mais je trouve que Poirot est vraiment un être hors du commun pour avoir des éclairs de génie aussi géniaux, si je puis me permettre... Sans transition, comme dirait l'autre, le suspense est présent jusqu'au bout, les faits sont bien menés pour nous conduire à suspecter l'un puis l'autre jusqu'à l'apothéose finale. J'ai pu lire sur Livraddict des commentaires de lecteurs/trices qui avaient rapidement deviné le dénouement. De mon côté, la surprise fut totale même si je m'étais spoliée l'information principale qui a conduit au meurtre.

J'opte pour un grand trois fleurs. J'ai bien apprécié ma lecture et je suis loin d'avoir été déçue mais finalement, je n'ai pas ressenti de grandes émotions, ce qui est un peu normal vu que ce n'est pas l'un des buts premiers du genre. En tout cas, je vous le conseille!

D'un coup d’œil, les plus, les moins.

+ La structure très rigoureuse de l'enquête qui empêche le lecteur de se perdre dans les détails.
+ L'intrigue rondement menée.
+ Le suspense total jusqu'aux dernières pages.
+ Va à l'essentiel, se lit vite et ne s'encombre pas d'éléments superflus.

- L'omnipotence et l'omniscience de Poirot, parfois à l'extrême.

Dernières infos.

La publication de ce policier en version originale date de 1934 (pas très frais mais toujours chouette à lire) et compte 251 pages.

Nombreuses sont les adaptations de ce classique: en jeu vidéo, en bande dessinée, en film, téléfilm. Il y en a pour tous les goûts! D'ailleurs, d'après mon petit doigt, une énième adaptation cinématographique sortirait en Novembre de cette année.

Ma note.
Challenges.

Cette lecture me permet d'avancer dans ces challenges: 
Défi lecture 2017 - Consigne 50: un livre dont le film sort en 2017 (15/80)

mercredi 10 mai 2017

Throwback Thursday - Ce livre que j'aurais voulu écrire

Bonjour à tous !


Le Throwback Thursday est un rendez-vous repris par Betty Rose Books sur son blog. Les consignes sont très simples: chaque Jeudi, nous devons proposer un livre en accord avec le thème que Betty Rose Books nous aura concocté. Le but est d'enrichir notre Wish List en découvrant le choix des autres Bloggeuses!

Je tiens à préciser que toutes les images liées au Throwback Thursday proviennent du blog de Betty Rose Books.
Cette semaine, le thème est Ce livre que j'aurais voulu écrire.

Pour l'occasion, voici le livre que j'ai choisi:


Mathias Malzieu
Ce Jeudi, je reviens avec le livre que j'aime très certainement le plus. Je rêve d'avoir la plume, l'originalité et la poésie de Mathias Malzieu pour pouvoir aussi bien décrire ce qui nous bouleverse tous. Pour moi, ce gars est un pur génie, un artiste avec un grand A, un scientifique des émotions et un musicien des phrases. Je rêverais de pouvoir transformer ma sensibilité en des romans aussi bien fouillés et intelligents que les siens.

En résumé: Jack est né en plein hiver, son cœur se brise tellement il est gelé, peut-être est-ce dû au manque d'amour de sa mère qui avait déjà prévu de l'abandonner, faute de moyens pour le faire vivre. Il est recueilli par Madeleine, une chirurgienne des cœurs brisés, perchée en haut de sa colline. Elle remplace son petit cœur par une horloge. Mais attention, trop d'amour pourrait enrayer le mécanisme et tout briser... Pour ses dix ans, alors qu'il met enfin les pieds dans le centre d'Edimbourg, il tombe sur Miss Acacia, une jolie petite chanteuse un peu maladroite. Je vous laisse deviner la suite...

Mon avis: Je me suis déjà suffisamment épanchée sur le talent de Mathias Malzieu. Alors je rajouterais juste que l'intrigue est portée par un charme et une magie tout particuliers, que la fin est loin d'être téléphonée et qu'on ne peut être que bouleversé par un tel joyau...

samedi 6 mai 2017

Ecoute mes lèvres - Jana Novotny Hunter

En résumé.

A la suite d'une méningite, Cathy devient sourde alors qu'elle n'a que cinq ans. Pour elle qui a entendu jusqu'alors, le choc est violent. Elle doit tout réapprendre: la relation à ses parents et surtout la communication avec les entendants mais aussi avec ses pairs. La jeune fille intègre la Cité des sourds, un établissement scolaire accueillant uniquement des jeunes sourds. Une guerre féroce s'y livre entre le clan des sourds oralistes qui pratiquent la lecture labiale et les sourds signants. Cathy qui s'exprime en langue des signes se sent perdue. Elle n'a pas envie de choisir son clan, surtout à un an de son entrée à l'université et de sa cohabitation forcée avec des entendants. Sa volonté de mettre fin à ces disputes infernales atteint son paroxysme lorsqu'elle propose comme sujet de débat pour la fin de sa terminale "Les sourds doivent s'intégrer dans le monde des entendants". Elle se met à dos tous les autres élèves, à commencer par sa meilleure amie. Et ce n'est pas son idylle avec un jeune oraliste qui va apaiser les choses...

Mon avis.

Le sujet de ce livre jeunesse m'intéressait tout particulièrement puisque je travaille au quotidien avec de jeunes sourds. Étant donc déjà sensibilisée aux questions que se posent les sourds et les familles sourdes et/ou ayant un enfant sourd (culture sourde, choix du mode de communication, scolarité), j'étais curieuse de voir comment le sujet était traité aux Etats-Unis (puisque la Cité des Sourds se situe en Californie).

Les différents thèmes sont habilement abordés et illustrés. Il ne faut pas oublier que le livre est avant tout destiné à un lectorat d'adolescents. Les faits sont donc expliqués très simplement et je trouve que c'est un beau projet que celui de sensibiliser des jeunes à ces questions-là. Il faut reconnaître que si on n'a pas un pied là dedans, de part son histoire personnelle ou de son milieu professionnel, il y a peu de chances pour que naturellement on s'intéresse aux questions que se posent les sourds. Quoi donc de plus efficace que de décrire une jeune adolescente avec les mêmes préoccupations (les premiers amours, la popularité, l'amitié, les rivalités) que le/la lecteur (trice)? Cathy est encore toute jeune et donc bercée par des idéaux. Elle a ce côté revanchard des héroïnes des romans jeunesse qui veulent changer la face du monde et qui pensent qu'avec un peu d'amour, tout est réalisable. Ça fait du bien parfois de croiser ce genre de personnage qui ne s'interdit pas de mettre les pieds dans le plat, là où d'autres se l'interdiraient. Je pense notamment à sa volonté de lire sur les lèvres et de parvenir elle aussi à oraliser. Elle fait un peu figure d'exception puisque tous les autres signants s'interdisent d'envisager cette possibilité. D'ailleurs, sa réflexion autour de son entrée à l'université et la nécessité de pouvoir communiquer dans un milieu entendant est tout à fait intéressante et mâture pour une jeune fille de son âge. Elle pose aussi la question des moyens qui sont déployés à l'université et plus tard dans un univers entendant pour accueillir les personnes sourdes.

Habituellement, je lis très peu de littérature jeunesse. Cette lecture m'a rappelé pourquoi. Bien que je sois convaincue par la pertinence de l'histoire et des sujets évoqués, je suis restée sur ma faim quant au développement de l'histoire. Je trouve parfois que l'auteur passe un peu vite sur les détails et le tout manque de liant, de profondeur. Encore une fois, j'ai en tête la cible de ce genre de livre mais je pense que le tout aurait mérité une cinquantaine de pages supplémentaire. Le dénouement est bâclé et assez disproportionné par rapport au nombre de pages consacrées aux disputes. Il semble qu'un magicien est apparu, qu'il a claqué des doigts, que tout est terminé mais on ne sait pas trop comment on en est arrivés là. D'autre part, certaines petites histoires dans l'histoire principale sont un peu légères, un peu vite amenées et résolues. Néanmoins, je ne veux pas vous détourner de cette lecture, surtout si vous êtes adepte de littérature jeunesse. Ces quelques critiques sont très certainement liées au fait que je lis rarement de ce genre.

D'un coup d’œil, les plus, les moins.

+ La pertinence des thèmes abordés.
+ La volonté de sensibiliser les jeunes au quotidien des sourds.
+ L'idéalisme de Cathy lorsqu'elle souhaite mettre fin aux guerres internes de la Cité des sourds.

- L'idéalisme de Cathy lorsqu'il verse dans la naïveté et le mielleux.
- Le manque de profondeur et de développement de certains faits.
- Le dénouement rapide et un peu bâclé.

Dernières infos.

Écoute mes lèvres a été publié en 2002 pour la version originale et compte 190 pages.

Ma note.
Challenges.

Cette lecture me permet d'avancer dans ces challenges:
Défi lecture 2017 - Consigne 12: un livre ado (young adult) (14/80)

lundi 1 mai 2017

C'est le premier, je balance tout - Avril 2017

Bonjour à tous!

J'ai découvert en début d'année, grâce à Virginie du blog Pluie de mots un tout nouveau rendez-vous sur la blogosphère, le C'est le 1er, je balance tout! Ce concept a été lancé par Lupiot du blog Allez vous faire lire. J'en suis très vite tombée amoureuse car j'en avais un peu assez de mes Bilans du mois qui n'étaient finalement qu'une énumération de mes lectures, sans grand intérêt. Ce rendez-vous vient rythmer les fins de mois et surtout il nous permet de découvrir plein de jolies lectures mais aussi plein de balades sur la toile, avec ou sans lien avec les livres, et ça, j'adore! 

Les règles sont très simples puisqu'il s'agit de retracer le mois écoulé au travers de quatre catégories que voici:
1. Le top et flop du mois dernier
2. Une chronique d'ailleurs
3. Un lien que nous avons adoré le mois dernier (hors chronique littéraire)
4. Une petite fierté 
Sans plus tarder commençons avec le top et flop du mois dernier.

Il faut que je vous avoue que je suis très fière de moi ce mois-ci car j'ai lu pas moins de 7 livres, ce qui est un record absolu si je regarde mes statistiques! D'habitude je tourne plutôt autour des 4/5. Bien sûr, les vacances sont passées par là et m'ont enfin offert du temps pour lire (sans m'endormir au bout de trois pages car je suis trop fatiguée par ma journée).
En plus d'avoir explosé mon dernier record, j'ai eu deux grands coups de cœur - le premier pour Harry Potter et la Coupe de Feu. J'avais déjà lu ce quatrième tome il y a quelques années mais j'ai vraiment apprécié ma relecture et je suis heureuse d'avoir redécouvert plein de détails qui m'ont faite une fois de plus voyager dans l'univers magique de notre héros à la cicatrice légendaire. En fin de mois, j'ai complétement été retournée par Le voleur de brosses à dents - le témoignage d’Églantine Eméyé, une jeune maman qui se bat pour son petit garçon polyhandicapé. J'ai eu la gorge serrée par les larmes pendant une bonne partie du livre et je suis toujours autant bouleversée, même quelques jours après avoir refermé le livre.

Je n'ai pas été déçue par mes autres lectures, loin de là. Néanmoins, les deux qui m'ont laissée un peu perplexe sont les deux petits livres d'Anna Gavalda, Je l'aimais et Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part. Un peu court, parfois un peu caricatural, trop vite oublié alors que pendant mes lectures, j'ai apprécié certains passages que j'ai trouvé émouvants, un chaud froid qui laisse une impression mitigée.

Continuons avec les chroniques vues d'ailleurs. Les nominés de ce mois-ci sont....

* Coline Nelson du blog Notes from Coline. Je voulais profiter de ce rendez-vous mensuel pour faire un petit clin d’œil à ma binôme du dernier swap que j'ai réalisé dont l'intitulé était Livres et Thé. Ce fut une très belle rencontre, remplie d'émotions et de coïncidences et j''aimerais aujourd'hui vous encourager à aller lui rendre visite sur son blog. Vous y trouverez des chroniques de livres aux genres divers (contemporain, livres jeunesse), des billets d'humeur ainsi que des réponses à des TAG, le tout égrainé de très jolies photos puisque c'est un des nombreux centres d'intérêt de Coline. J'ai particulièrement aimé sa chronique de l'un de ses coups de cœur, N'oublie pas que je t'aime de Jerôme-Arnaud Wagner. Elle m'a donné très envie de le lire!

* Marion et Victoire du blog Romanesquement vôtre. Je suis tombée sur leur blog il y a quelques jours et j'ai vraiment aimé le style épuré. Les deux amis proposent tout plein de chroniques diverses et variées mais le tout n'est pas surchargé et est agencé avec goût. Ce que j'ai également apprécié est la multiplicité des lectures: on y trouve du classique, du contemporain, du jeunesse, du fantasy et j'aime beaucoup quand tous les styles sont présents, moi-même furetant à droite à gauche. Leurs réponses au Tea Book Tag m'ont donné envie d'y répondre à mon tour (prochainement à venir sur le blog!)

Je vous ai présenté la liste des nominées, à vous de déterminer la ou les gagnante(s)! Enchaînons désormais avec les liens vers une chaîne Youtube que j'ai découverte ce mois-ci et un blog que je connais depuis un moment et que j'aime tout particulièrement.

* En fait, je connaissais déjà cette chaîne, Draw my economy, mais naïvement et parce que le titre est en Anglais, je pensais que son contenu était également en Anglais. Ce mois-ci, j'ai découvert que je me trompais et j'en suis ravie. L'auteur de ces vidéos en proposent sur des thèmes très différents, explorant un jour un courant de pensée économique, le lendemain un célèbre économiste, un autre jour un sujet d'actualité. Je trouve que le tout et plutôt bien vulgarisé et c'est accessible pour toute personne qui s'intéresse à ces sujets-là.

* J'ai déjà eu l'occasion de chroniquer à deux reprises sur ce blog des écrits de Fabrice Nicolino, journaliste chez Charlie Hebdo (entre autres). Aujourd'hui, je tiens à vous parler de son blog Planète sans visa dans lequel il traite de sujets éminemment importants et urgents à traiter: la disparition des écosystèmes, l'invasion des produits chimiques dans nos modes de consommation, le rôle des industries et de la politique dans ce carnage écologique et j'en passe et des meilleures. Vraiment, je vous encourage à y faire un saut et à vous intéresser à ces questions qui nous concerne tous.

Terminons désormais avec la minute fierté et réhaussement d'un ego en perte de vitesse!

Ce mois-ci n'a pas été l'occasion de grande réussite, plutôt de repos dans ma campagne natale, allongée sur un transat, profitant des premiers rayons de soleil, avec de la lecture entre les mains. Après réflexion, là où je suis fière est que j'ai réussi à ne pas trop craquer à Pâques - c'est-à-dire que je suis parvenue à me retenir sur ma consommation de chocolat. J'ai de ce fait évité la crise de foie habituelle et si ça, si c'est pas génial...
Image provenant de Freepik

Je vous souhaite un excellent mois de Mai!